Biographie

Je suis graphiste de profession, mais aussi illustrateur-portraitiste. Comme graphiste, je crée et organise tout ce qui touche aux communications graphiques : l'identification visuelle, l'édition, la publicité et le multimédia. Surtout comme passe-temps, mais aussi quelques fois dans le cadre de mon travail, je deviens illustrateur-portraitiste : l'art de capturer le caractère unique de quelqu'un et de le transposer par le dessin.

Je viens de Thetford Mines, une petite ville située dans la province de Québec au Canada. Mon intérêt pour le dessin et les arts a débuté dès mon plus jeune âge, mais c’est à l’école primaire que j'ai découvert que j'avais un certain talent. J'avais une facilité à apprendre de nouvelles techniques, à agencer les couleurs, à ouvrir mon imagination... Les arts étaient de loin ma meilleure matière à la petite école.

À l'adolescence, ayant toujours la tête ailleurs, j'en suis malheureusement venu à oublier que j'avais ce talent. Je ne prenais plus vraiment le temps de dessiner. À la fin du secondaire, lorsque venu le moment de choisir dans quel domaine s'inscrire pour le cégep ou l'université, j'ai regardé du côté de l'histoire (mon cours préféré), de la géographie ou bien de l'informatique, mais je n'arrivais pas à choisir une profession en particulier. J'étais toujours indécis, jusqu'à ce que je pense à un autre domaine où j'avais déjà eu du talent: les arts visuels. Après quelques recherches, un métier retenu mon attention : celui de graphiste. Plus je me renseignais, et plus c'était clair : je voulais devenir graphiste. Je voulais créer l'image des entreprises, illustrer les livres, organiser les magazines et faire travailler mon imagination. J'ai donc fait ma demande et j'ai été accepté en graphisme au Cégep de Sherbrooke.

Dès les débuts du programme, j'ai su que j'étais au bon endroit. La combinaison entre l'informatique et les arts était toute désignée pour moi. J'aimais vraiment mes cours, et le premier qui a retenu mon attention est celui de dessin d'observation. Contrairement à ce que plusieurs pourraient penser, ce n'était pas mon meilleur cours. C'était difficile et je n'avais pas vraiment la bonne technique. J'ai beaucoup appris et c'est dans ce cours que j'ai découvert mon intérêt pour dessiner le corps humain. Par contre, ce n'est que plusieurs années plus tard que le portrait est devenu l'un de mes passe-temps.

En fait, c'est en 2004 que mon goût réel pour les portraits a été déclenché par... une partie de hockey !!! Lors d'un match à la télévision entre les Canadiens de Montréal et le Lightning de Tampa Bay, je vis un reportage du regretté animateur Paul Buisson sur l’artiste peintre Diane Bérubé. Spécialisée dans les portraits de célébrités, Diane Bérubé peignait des oeuvres de sportifs tels que Maurice Richard, Patrick Roy et Martin Brodeur. C'était décidé, je voulais faire comme elle et pouvoir réaliser des oeuvres aussi réalistes. Reproduire les différentes caractéristiques des visages s'avère tout un défi, et c'est ce défi qui m'inspirait. C'est ainsi que j'ai commencé à faire des portraits comme passe-temps. J'ai commencé en essayant l'aquarelle et mon premier sujet fut le célèbre joueur de hockey: Wayne Gretzky. Ma technique était mauvaise, mais j'ai quand même aimé le résultat final et c'est ce qui m'a convaincu de continuer. J'ai donc fait quelques portraits à l'aquarelle pour ensuite passer au graphite. Ma préférence pour le crayon graphite vient du fait que j'aime l'aspect antique qu'il donne à un portrait (un aspect de gravure d'époque). Étant un grand amateur d'histoire et d'antiquité, le dessin en noir et blanc est donc celui qui m'attire le plus. Mon tout premier portrait au crayon fut Mark Hamill (Luke Skywalker dans Star Wars). Encore une fois ma technique laissait un peu à désirer, mais j'ai aimé le résultat. Après quelques recherches pour apprendre de nouvelles techniques et quelques semaines de pratique, mon troisième portrait, soit celui de Natalie Portman, fut beaucoup mieux réussi. J'ai ainsi continué à faire de nouveaux portraits tout en m'améliorant d'un à l'autre, jusqu'à aujourd'hui...